City Hunter Rebirth

Une relecture du classique City Hunter par Sokura Nishiki

Une nouvelle série City Hunter chez Ki-oon, une suite peut être ? Hé bien non, un spin off similaire à ce qui a été fait sur Dragon Ball avec Comment je me suis réincarné en Yamcha. Le genre du Isekai qui permet à un personnage d’être transporté dans un univers différent est très pratique pour revisiter des séries célèbres et terminées.

Le fan ultime

Kaori est une fan de City Hunter. Elle a 40 ans, elle vit seule, n’a pas de petit ami, ni d’ami, et est amoureuse de Ryo Saeba, un personnage fictif, le héros de City Hunter. City Hunter est une œuvre très importante pour elle, elle fait partie de sa vie, ses héros préférés ont toujours été présents auprès d’elle, même dans les moments difficiles.

Un jour, elle tombe d’un quai de métro et se fait écraser. Elle se réveille à Shinjuku, dans les années 80, et physiquement, elle est revenue à ses 17 ans. Désespérée, ne comprenant pas ce qui lui arrive, elle inscrit sur le fameux code XYZ sur le tableau des messages de la gare de Shinjuku (ce qui connaissent bien le manga comprendront).Et le miracle se produit, elle rencontre enfin Ryo Saeba !

Redécouverte de certaines histoires de City Hunter

Kaori est heureuse, elle est dans un univers qu’elle adore avec des personnages qu’elle adore. De plus, elle connaît tout : du déroulement de l’histoire aux plus grands secrets des personnages. Elle évolue donc au côté de Ryo et Kaori (la partenaire de Ryo), et les suit dans leurs aventures. Mais Ryo n’est pas dupe, il comprend rapidement qu’il y a quelque chose d’étrange, cette fille en sait beaucoup trop…

City Hunter

Une fois les bases posées, le récit commence réellement. Pour ce premier tome notre héroïne va revivre une aventure assez connue, celle où Miki doit tuer Ryo pour pouvoir se marier avec Umibozu. Kaori, qui se fera appelé Saori pour ne pas faire doublon avec l’héroïne originale de City Hunter, va être spectatrice de l’histoire. Elle va prendre plaisir à voir en vrai ses héros et participer aux délires de Ryo. La difficulté pour elle est de ne pas intervenir au risque de modifier l’histoire. Elle devra donc tout mettre en œuvre pour remettre l’histoire sur ses rails en cas d’interaction trop forte.

Un manga drôle qui prend soin des fans

Ce premier tome est très plaisant à lire et très drôle. C’est amusant de redécouvrir les aventures de Ryo. L’ajout d’un personnage amène de la fraîcheur et de nouvelles situations. Les réactions de Saori sont excellentes, elle est tellement fan, qu’elle s’émerveille devant tout et tout le monde. Au niveau du dessin, on reste assez proche du style Hojo donc on n’est pas dépaysé.

Comme d’habitude avec ce genre de récit, il est préférable de connaître l’original pour bien saisir l’enjeu des différentes situations. J’ai passé un super moment à lire ce manga, j’ai hâte de lire la suite. J’émets toutefois quelques réserves sur la durée d’une série de ce genre. Si la trame narrative n’évolue pas, on risque de perdre la fraîcheur du début et de rapidement s’ennuyer.

Laisser un commentaire

Fermer le menu