Exposition Robert Kirkman, Angoulême 2020

Robert Kirman, Walking Dead et autres mondes Pop

Lors du festival d’Angoulême de l’année dernière, j’avais été particulièrement émerveillé par l’exposition dédiée à Batman, j’avais d’ailleurs fait un article dessus que vous pouvez retrouver ici. Cette année, à la médiathèque d’Angoulême, l’exposition Batman a été remplacée par une exposition consacrée au célèbre auteur de Walking dead, Robert Kirkman.

Lorsque nous pénétrons dans l’exposition, nous sommes tout de suite mis dans l’ambiance. Une ambiance d’horreur, de désespoir, de fin du monde, de Walking Dead. Tout laisse à croire que nous sommes dans un hôpital, nous pouvons voir trainer des rapports médicaux couverts de sang, des badges d’employés et quelques instruments hospitaliers.

Nous avançons fébrilement tout en lisant les encarts sur les murs et en admirant les diverses planches du comics Walking Dead accompagnées par une musique glaçante couverte par des hurlements. Puis, nous nous arrêtons curieux devant la porte de la cafeteria, condamnée et ensanglantée. Nous l’observons un peu plus, et nous apercevons quelques mains dépassées. Soudain, des hurlements s’échappent de la porte qui se met à trembler. Maintenant, c’est une certitude, les morts vivants sont présents et confinés derrière cette porte barricadée, ils essaient de passer la porte. Ne prenons pas le risque de voir s’ils réussiront à la forcer, continuons notre visite qui se termine en passant devant un chouette ascenseur plein de sang.

Ouf, nous passons un sas, et surprise, plus la moindre trace de Walking Dead, l’ambiance est différente, nous nous retrouvons dans une chambre d’enfant ! Quoi ? L’exposition Walking Dead est déjà terminée ? Eh bien oui, elle est courte, et très bien mise en scène. Mais rappelons-le, nous sommes en fait dans l’exposition Robert Kirkman, qui est d’auteur d’autres œuvres que Walking Dead. Ce nouveau tronçon est consacré à Invincible.

Le reste de l’exposition est beaucoup plus classique, les œuvres comme Haunt, Outcast et Oblivion Song de l’auteur ainsi que leurs thématiques nous sont présentés avec encarts et planches. Cette partie de l’exposition est également intéressante car nous permet de voir que l’auteur a fait autre chose que du zombie et dans des genres très différents comme du Super Héro ou de la Science-Fiction.

Enfin, l’exposition se termine avec une petite pièce isolée qui permet de découvrir des planches très violentes, très gores, interdit aux moins de 18. C’est une bonne idée de ne pas avoir mis ces planches accessibles à tout le monde. Petit bémol, je me suis spoiler de gros éléments d’intrigue de Walking Dead… en même temps je n’en suis qu’au tome 3.

L’exposition Kirkman était vraiment excellente avec une grosse ambiance apocalyptique dans sa première partie. Elle n’a pas avoir honte par rapport à l’exposition Batman qui était plus longue et plus complète (normal 80 ans de background). Cette exposition nous permet de voir plusieurs facettes de l’auteur et m’a donné envie de découvrir certaines de ses œuvres comme Invincible et Oblivion Song.

Cet article a 1 commentaire

  1. Paul

    Excellent ton article sur cette sublime expo!!

Laisser un commentaire

Fermer le menu