La Chronique Fourre-Tout D’YRADON #N22 spéciale « Op @UrbanComics à 4.90 € », ma sélection

Encore un article de mon invité Yradon qui a la gentillesse de partager encore un article de son blog avec nous. Pour cette article, il passe en revu une sélection de tomes de l’offre Urban Comics à 4.90€. Je profite de son article pour donner également mon avis sur les différents récits.

Cela faisait longtemps que je devais faire cette chronique sur cette excellente Op annoncée par Urban Comics, il y a quelque temps maintenant. Je n’ai pas pris les 10 volumes, car j’en avais déjà 6 sur les 10 dans d’autres collections et je n’avais pas forcément envie d’avoir la frise au complet, même si elle est top au final. J’en ai donc pris 4, donc 2 qui m’ont énormément plu, un où j’attendais autre chose, au vu de sa notoriété et un où je n’ai pas du tout accroché et que j’ai revendu depuis. Je vais donc vous présentez tout ça.  Commençons par les deux qui m’ont ravi : Wonder Woman et Justice League.

« Wonder Woman – Année Un » de Greg Rucka et Nicola Scott.

wonder-woman-annee-un

Voilà l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur ouvrage que j’ai pu lire de cette op. L’histoire a inspiré le film éponyme avec la célèbre et excellente Gal Gadot et le très bon Chris Pine, où l’on retrouve Diana, avant qu’elle soit Wonder Woman et ce qu’il l’a décidé à partir de Themyscira et à quitter sa mère, ses sœurs et son monde. C’est une aventure intense, formatrice, importante pour la construction du personnage et qui introduit 2 personnages importants et récurrents des aventures de la plus connue des Amazones. Je parle naturellement d’Arès, le Dieu de la Guerre et de Cheetah. L’univers graphique est sympa également et retranscrit sans fioritures, mais efficacement les scènes d’action. Même si le scénario est au-dessus de l’univers graphique, le tout vous apportera un très bon moment de lecture. De plus, la qualité de l’édition est là, même si elle ne vaut pas celle que l’on peut retrouver habituellement chez Urban, mais pour 4.90 €, c’est tout bénéf pour vous, pour découvrir l’une des histoires fondatrices du mythe de Wonder Woman. Je vous conseille vivement de vous jeter sur ce Must-Have, si vous n’en avez qu’un ou deux à prendre.

Note : 5/5.

J’ai invité de nouveau l’ami Fab, afin qu’il donne également son avis sur cette Op, c’est par ici pour découvrir ce qu’il en pense : 

Mon avis : 

Beaucoup moins emballé que Yradon sur ce récit. Sans doute déçu pour le classicisme de l’œuvre par rapport aux autres livres de cette édition. Toutefois, ce comics ne manque pas de qualité et c’est une très bonne porte d’entrée dans l’univers de Wonder Woman.

Note : 3/5.

« Justice League – La Promesse » de Jim Krueger, Alex Ross et Doug Braithwaite.

justice-league

C’est le plus gros tome que propose Urban dans cette Op et vous en aurez vraiment pour votre argent, avec cette sublime et cultissime aventure de la Justice League. Elle relate le jour où les super-méchants s’associent, sous le règne de Lex Luthor, pour anéantir tous les super-héros de la Terre. Et pour cela, Lex a élaboré un plan qui ferait même rougir Batman. C’est un tome u la JLA prend très très chère, ou la principale émotion que le lecteur ressent, est ce sentiment que quoi qu’ils fassent, cela ne changera rien et que la fatalité de la situation est immuable. On est entrainé dans la descente en Enfer la plus bandante de tous les temps et même le Diable en est jaloux, tant elle est bien amenée et jouissive. Mais bon, la JLA ne serait pas la JLA, s’il n’y avait pas un espoir quelque part. Un pur chef-d’œuvre que ça soit au niveau du scénario, que de l’univers graphique, qui arrive par la colorisation à nous procurer encore plus ce sentiment d’impuissance qu’éprouvent tour à tour nos héros. Un Must-Have à n’en pas douter.

Note : 5/5.

Mon avis : 

J’ai beaucoup aimé ce tome, une bonne histoire, de bons personnages, et des dessins sublimes… Mais, j’ai vraiment eu une impression de déjà-vu. L’intrigue est pratiquement identique à La Tour de Babel bien que les thèmes abordés soient légèrement différents. Quoi qu’il en soit, à ce prix, c’est un indispensable.

Note : 3/5.

« Superman – Red Son » de Mark Millar, Dave Johnson et Killian Plunkett Jock.

superman-red-son

Un autre titre rentré dans les classiques qu’il faut avoir lus, je n’avais donc qu’une envie de mettre la main dessus et sauter le pas grâce à cette Op. Chose dite, chose faite et bah j’en suis plus que déçu. Je m’attendais vraiment à autre chose. Peut-être plus punchy, plus violent, plus sectaire, plus totalitaire, un peu comme dans Injustice, plus Ex-URSS sous Staline quoi. Mais non, on nous sert une histoire, au scénario alléchant, où le Superman que l’on connaît tous, n’arrive pas aux USA, mais en Russie, sous Staline, mais qui est à la limite du tout gentil, tout mignon et qui veut instaurer la paix et la justice pour tous dans sa mère-patrie, la Russie de l’après second Guerre mondiale, gna gna gna !!! Nous faire croire que Staline n’aurait pas tout fait pour laver le cerveau d’un surhomme pour prendre le pouvoir du monde, c’est un peu gros, même trop gros. Par contre l’univers graphique est de toute beauté et c’est un vrai plaisir pour les yeux. Vraiment dommage, je le garde, car il faut l’avoir, donc je l’ai.

Note : 2/5.

Mon avis : 

Ahaha, encore un avis différent. Je trouve ce récit de Mark Millar, surprenant, car justement, contrairement à ce qu’il fait d’habitude on a quelque chose de plus posé, moins violent et racoleur. Avec ce concept, les possibilités offertes étaient infinies et Mark Millar a décidé d’écrire un Superman fidèle à lui-même, un boy scout loyal. Mais finalement, quel que soit l’endroit où Superman atterrit, il restera un Superman avec ses valeurs, son sens de la justice et ses principes. Pour ceux qui veulent un Superman en Dieu tout puissant, foncez vers Injustice !

Note : 4/5.

« Harley Quinn – Complétement Marteau » d’Amanda Conner, Jimmy Pamiolti et John Timms. 

harley-quinn-renaissance

Enfin, le dernier opus que j’ai pris de cette Op est le « Harley Quinn – Complétement Marteau » d’Amanda Conner, Jimmy Pamiolti et John Timms. 

Je n’attendais rien de ce comics, car je n’ai pas lu grand-chose sur cette demoiselle, c’est pour cela que cette Op est encore tombée à pique et j’ai donc pu découvrir cet opus. Mais bon, ce n’est pas folichon folichon, le scénario, comme l’univers graphique. Je n’ai vraiment pas réussi à m’intéresser à l’histoire, c’est plat, décousu, pas forcément intéressant. Les dessins sont sans plus également, c’est donc un coup d’épée dans l’eau pour moi, d’autant plus, que je l’ai revendu direct. Je pense qu’il existe d’autres choses plus intéressantes sur ce personnage dont le comics « Harleen » de Stjepan Sejic, qui est encensé par tout le monde et qui visuellement me plait beaucoup plus. Prochain achat en perspective donc.

Note : 1/5.

Mon avis : 

Ouf !! Je ne l’ai pas lu, et j’ai bien fait j’ai l’impression. A la base j’aime beaucoup ce personnage, mais seulement sous la plume de Paul Dini ou Sean Murphy. Ce qu’est devenu ce personnage aujourd’hui ne m’intéresse pas du tout, et me semble tellement loin de ses origines qu’Harley Quinn est devenu sa propre caricature.

Note : -/5.

Voilà, j’espère que cette petite review sur cette excellente Op vous aura plu et vous aura donné envie de découvrir les différents titres qui la composent, si ce n’est pas déjà fait ?

 Je n’ai pas parlé des autres, mais je vous conseille également l’excellent White Knight, Injustice, Batman Silence ou Un Deuil dans la famille, qui sont de petites pépites visuelles et livresques.

Je tiens également à remercier Urban Comics d’avoir proposé une telle Op, car ce n’est pas chose courante d’en avoir une aussi qualitative. Donc un grand merci et chapeau bas !!

Et vous, qu’avez-vous lu, découvert, aimez, partagez ? Ça m’intéresse d’échanger avec vous là-dessus.

Vous pouvez retrouver et suivre Yradon sur son blog et twitter mais également sur d’autres réseaux sociaux : yradon4774 (insta) et Yradon4774 (Babelio et IZNEO).

Laisser un commentaire

Fermer le menu